Domaine-Ever-Blue
Profile

    Je vais reprendre ce blog bientôt ;) car on domaine est presque fini ! (23/10/2017)

  • 7060 visits
  • 28 articles
  • 3200 hearts
  • 3704 comments

Es-ce un rêve ou la réalité ? 12/03/2014

Es-ce un rêve ou la réalité ?

 
C'était la première fois depuis 1 an et demi que je mettais fais plaisir à cheval. Le lendemain de cette magnifique journée, j'étais retournée aux écuries car j'étais en stage, mais en stage en temps que stagiaire avec mon lycée.
 
J'arrivais à 8h30 au domaine, je stressais beaucoup, serte je commençais à connaître les cavalier/ères mais j'avais peur, peur que la journée d'y hier ne soit qu'un "rêve", ces questions trottais dans ma tête, je me demandais si ce que j'avais vécu dans mon club était de ma faute et si dans se nouveau centre équestre j'allais revivre la même chose ou pas.
 
Alex, le patron était venu me parler, il m'avait dit que pendant mes 2 premières semaines de stages j'avais juste à mettre l'eau aux chevaux, aller chercher les poneys aux pré pour les cours et voir par la suite avec Charlotte si elle me faisait monter ou pas.
 
J'avais donc donnée l'eau et à l'aide de la 2ème monitrice Aude j'étais allée chercher les poneys car je ne les connaissais pas encore. Ensuite j'étais allée voir Charlotte pour lui demander ce que j'allais faire pendent le reste de ma journée, elle m'avais dit que ce matin ce montais Cheyenne  en saut. Je préparais la ponette puis j'étais descendue dans la carrière avec les filles. La séance c'était super bien passée je mettais vraiment fais plaisir même si j'avais mis du temps à "réveiller" Cheyenne.
 
L'après midi on n'avais fait dressage, j'avais montée Tartiflette, cette jument était vraiment top. Au début je n'arrivais pas à la mettre sur la main et grâce aux conseils de Charlotte j'avais réussi, j'était fière de moi, j'arrivais à faire ce que l'on me demandais et je ne me faisais pas engueuler si je n'y arrivais pas tout de suite. J'étais heureuse, je souriais, je reprenais confiance en  moi. Cela faisait bien longtemps que mes parents ne m'avais pas vus sourire, ils étaient venu me voir car Charlotte leur avaient demandés si ils avaient envie de me voir monter à cheval car selon elle je montais très bien.
Ils étaient venus et je me rappelle avoir entendu ma mère prononcer ces mots à Charlotte et mon père : "çà fait plaisir de la voir sourire à cheval, elle se fais plaisir tout çà grâce à t'on soutient Charlotte c'est tout ce dont elle avait besoin du soutient pour évoluer". Charlotte lui avait répondu : "Je trouve çà normal d'encourager ses cavaliers, de les soutenir, pour moi le plus important c'est qu'ils se fassent plaisir à cheval. Je déteste voir mes cavaliers pleurer après leur séances pour moi ils doivent sourire. De plus Maëva m'avait racontée ce qu'elle avait vécu et çà ma rendue triste pour elle alors je la soutient d'autant plus et je sais qu'elle a du potentiel".
Ces mots m'avais beaucoup touchés.  
 
Après cette séance de dressage, je montais Rylet en saut, ce cheval était excellant, la séance de saut s'était bien passé je n'étais pas tombé cette fois-ci, même si j'ai fini l'enchaînement sans étrier. Il y avait un jolie parcours de 11 obstacles avec une hauteur de 85 centimètres. 
 
A la fin de la journée Charlotte m'avais demander si je venais faire le stage demain (jeudi). Je lui avais répondu que non je n'étais pas en stage le jeudi et que mon père ne voulait pas que je m'inscrire à une journée de stage pour le moment comme je venais d'arriver. Elle m'avais dit que si je voulais je n'avais cas venir demain, elle me ferai monter sans problème.
 
J'avais demandée à mes parents si je pouvais y aller, ils m'avaient répondu : "oui va-y si tu as envie".
 
J'étais si heureuse, j'allais faire le stage compétition de CSO moi qui adore faire du saut d'obstacle j'avais hâte.


                                                                                                                             
Photo bonus de Rylet et moi quand j'avais perdu mes étriers le jour du stage


Es-ce un rêve ou la réalité ?

 

Tags : Es-ce un rêve ou la réalité ?

Un classement ? 13/03/2014

Un classement ?



Cela faisait à peine 5 jours que j'étais dans mon nouveau club, le week-end qui allait arriver les cavaliers sortaient en concours mais il leur manqués une personne pour pouvoir y aller. Charlotte et certaines cavalières étaient venu me voir pour me demander si je voulais participer au concours. je ne savais pas trop je ne pensais pas être au niveau même si j'avais déjà fait des concours. J'avais en réalité tellement peur de refaire un concours après ce qui c'était à mon dernier concours ....
 
Je ne savais pas quoi répondre, c'est alors que toutes les images me sont revenus en tête, tout les mots que m'avait dis mon ancienne monitrice me revenait en tête et c'est alors que j'ai regardée ma coach dans les yeux et que je lui ai dit les larmes aux yeux j'aimerais bien mais j'ai peur ...
 
Charlotte m'avait demandée peur de quoi ? Je lui avais répondu peur de ne faire "que de la merde" et que tu ne soit pas fière de moi, peur que tu te mette à me crier dessus car je n'aurai pas fait un sans faute, peur de revoir ceux de mon ancien centre équestre et surtout peur de revoir mon ancienne monitrice.
 
De repenser à tout ça j'en avais pleurer devant ma mono, celle -ci m'avait prise dans ses bras et me disait que je ne devais pas avoir peur car j'étais une championne et que dans mon ancien club ils n'avaient pas su se rendre compte de ma valeur.
J'avais répondu à Charlotte qu'elle devait voir avec mon père pour que je fasse le concours car celui-ci ne voulait pas à cause de se qui c'était passé.
Elle était allée parler à mes parents, elle leur avait dit que tout ce passerai bien et que il fallait que je me reprenne en main, que je devais continuer de me battre et ne pas abandonner.
 
Mes parents étaient venu me voir pour me demander si je voulais faire se concours, je vous avoue que j'en mourrai d'envie mais que je stressais beaucoup je ne savais pas comment ça allait se passer. Ils avaient donc décidés de m'inscrire.
 
Sa y est c'était le jour du concours, pour se concours je montais Ulotte et Tartiflette en P3, nous étions bien arrivés sur le lieux, je mettais occupée des 2 juments, je commençais avec Tartiflette, la détente c'était super bien passé, mais mon tour un peu moins bien j'étais déboussolée sur mon tour, j'avais eu le droit à un refus et une barre. J'étais démoralisée ma mono était venu me parler, je m'étais mise à pleurer, elle m'avait demander pourquoi. Je lui avais expliquée que j'étais nul et que j'avais peur qu'elle m'engueule. 
Charlotte m'avait posée une question qui m'avais marquée : "tu t'es fait plaisir sur t'on tour ?" je lui avais répondu : "oui malgré mes 8 points". Elle m'avait répondu que l'essentielle c'était que je me fasse plaisir après que je gagne ou non elle s'en fichait temps que j'étais fière de moi et heureuse.
 
J'avais récupérée Ulotte la détente avec elle s'était bien passé aussi. J'étais rentrée sur la piste et je mettais élancée au galop. Ulotte était une jument assez difficile en concours, elle regardait toujours tout ce qu'il y avait autour d'elle.
J'avais franchis le premier obstacle, puis le second et enfin le dernier obstacle, et j'avais fait un très beau sans faute, je suis arrivée deuxième se jour la j'y croyais pas j'avais été classé alors que c'était le premier concours engager avec mon nouveau club.
 
Charlotte était tellement fière de moi, je crois qu'elle l'était plus que moi c'est pour dire. Tout le monde était fière de moi et je me souvient le père d'une cavalière de club avait dit : "Maëva ta bien fait d'arrêter le vélo pour te mettre au cheval". Cette journée était génial je ne pourrais pas l'oublier.


                                                                                                                             
Photo bonus de ma coach, des filles du club et de moi à la remise des prix.


Un classement ?


 
 

Tags : Un classement ?

Il faut continuer de se battre et ne jamais se laisser abattre 18/03/2016

Il faut continuer de se battre et ne jamais se laisser abattre

 
Cela faisait maintenant un peu plus d'un mois que j'étais arrivée dans se nouveau club. Nous avions fait 1 concours de puis que je monte la bas. Le prochain concours que nous allions faire se situait dans mon ancien club ...

Mes parents ne voulaient pas trop que je le fasse. Et je vous avoues que je ne voulais pas non plus le faire, je me demandais comment il allait m'accueillir après ce qui c'était passé à cette date : le 29 mars 2015 une date que je n'oublierai sûrement jamais !

Charlotte avait réussi à les convaincre de me laisser le faire. Tout ne dépendait plus que de moi, j'avais mal au ventre et des nausées de m'imaginer retourner la bas.
Mais quelque chose en moi me disait d'y participer afin de prouver ce que je vaux, d'avoir ma revanche, cette petite vois dans ma tête qui me disait vas-y fonce et crois en toi.
J'avais passée une semaine à réfléchir, j'étais allée voir ma coach pour lui dire de m'inscrire.
Charlotte était étonnée mais en même temps contente que j'y participe, elle m'avait dit : "je vais te mettre les 2 meilleurs chevaux". 
Pour ce fameux concours qui avait lieu le 07 juin je montais Rylet en club 3 et Tartiflette en P3.
Le samedi je ne pouvais pas monter à cheval car nous avions un examen à passer au lycée, il avait lieu le samedi toute la journée.
Le dimanche temps attendu était arrivé, je n'avais jamais été autant stressée de ma vie, j'allais remettre les pieds dans un endroit où l'on m'avais critiquée, rabaissée, humiliée, insultée et j'en passe ...
Je voulais ma revanche cela me tenais à coeur cette cavalière de merde comme elle le disais voulais lui laisser une marque de son passage. Certaines personnes me dirons j'aurai du rester chez moi ne jamais remettre les pieds là bas, mais vous n'avez pas vécu ce que j'ai vécu, je devais montrer qui je suis et leur prouver à ces 2 pimbêches que malgré tout ce qu'elles on put me dire, elles ne mon pas arrêtées, serte elles m'avaient cassées, brisées, détruite mentalement et quasiment physiquement, je ne mangeais plus tellement j'étais mal, je mourrais à petit feu. Mais je me suis relevée grâce au soutient de quelques personnes qui comptent beaucoup pour moi. 

Nous étions arrivés à mon ancien club vers 8h00 du matin. Temps d'images me revenais en tête si bien que en revoyant mon ancienne monitrice j'avais pleurée ... 
Et elle, elle me regardait en souriant, certaines personnes sont vraiment rancunière ...
 
J'avais préparée Tartiflette, je commençais avec elle, j'avais fait un beau tour mais aussi la barre du premier obstacles.
 
Ensuite j'étais allée préparer Rylet, j'avais tellement la pression et d'adrénaline en moi. J'étais rentrée en piste, je me dirigeais vers la cabane des juges. En arrivant en fasse d'eux il y avait comme un froid, ils m'avaient tous regardés de travers et certains parlaient sur moi jusqu'à ce qu'ils me voient arriver en face d'eux.
 Une fois les "présentations" fini, je mettais élancée au galop. La cloche avait sonné c'était à moi de jouer. 
Rylet m'avait tout donné je m'en souviens, un jolie tour sans faute grâce à lui et une 2ème place. J'étais si heureuse d'arriver 2ème sur 52 partants dans l'épreuve. Ce de mon ancien club eux étaient moins content ...
Quand j'avais été appelée à la remise des prix l'ancienne directrice m'avait donnée les lots en regardant le sol et en disant félicitation sur un ton énervé même rancunier.
Normalement elle tapait la bise aux gagnants mais moi je devais être une exception car elle ne ma même pas regardée.
J'étais tellement bien, comme si un poids s'était détaché de mes épaules, une belle revanche.
Peut de temps après le concours j'avais appris que mon ancienne mono m'avais "mal jugée" et qu'elle regrettait que je sois partie de son centre équestre.
 
                                                                                                                                               
 
Voici la vidéo du tour avec Rylet qui ma permis d'arriver 2ème
 
 
 

 
 
 
 
 
 

Tags : Il faut continuer de se battre et ne jamais se laisser abattre

J'en suis capable c'est vrai ? tu crois en moi ? 16/04/2016


(photo lors d'un concours)


Cela fait un petit moment que je ne vous est pas racontée la suite de mon histoire. C'était au début du mois de juillet 2015, j'avais passée quasiment tout mon galop 5 avec mon lycée mise à part le cross car dans aucun centre équestre partenaire avec mon école il n'y a de cross.
 
Comme chaque samedi matin j'arrivais au club, j'avais vue sur le panneau d'affichage les affiche pour les stages avec un jour de passage de galop 5,6,7.
J'avais demandée à mes parents si je pouvais faire une journée de stage afin de passer le cross de mon galop 5, ils m'avaient répondu que oui je pouvais.
J'étais allée demander à Charlotte si je pouvais m'inscrire le vendredi. Elle m'avais prise à part et dit :" pourquoi ne ferais-tu pas la semaine complète ? " je lui avais répondu qu'un seul jour suffisait largement pour passer mon cross. 
Charlotte m'avais reprise et m'avais dit :" tu es sur qu'un jour suffit pour passer ton cross de galop 5 et ton galop 6 en plus ?" sur le moment j'étais restée bouche bée car je n'avais jamais parlée n'y même songer passer mon galop 6, dans ma tête je n'en avais pas le niveau. Mon ancienne monitrice me rabâchait sans cesse que j'avais à peine le niveau d'un galop 2 ... 
Dans ma tête je pensais que j'étais nulle et que je n'évoluerai sûrement jamais à cheval...
Le samedi soir mes parents étaient venu me chercher et je leur avais demandés si je pouvais faire la semaine de stage complète car Charlotte m'avait dit que je pouvais passer mon galop 6. Ils m'avaient répondu : "oui tu peux t'inscrire cela fait 1 mois que ta mère et moi sommes au courant pour t'es galop, avec ta coach on a décidés de te faire une surprise."
Sur ces mots j'étais restée sans réponse. Je mettais inscrite pour la semaine de stage.
Le temps passait et c'était le jour décisif, le vendredi temps attendu, celui de l'examen. J'avais choisit mes chevaux pour la journée pour dérouler la reprise de dressage j'avais choisie Belem et Tartiflette, pour le CSO Flamenco et pour le cross Rylet. La journée c'était très bien passé, mais je stressais car le suspense était à son comble, je ne s'avais pas si j'avais eu mon blog 6 ou pas ....
Charlotte m'avais dit que nous devions attendre mes parents et que si je l'avais je devrai payer le champagne sinon repasser mon examen.
Une fois mes parents arrivés j'ai su que je l'avais !!!!!!! Après avoir passé 2 ans à vouloir faire mon galop 5 mais que mon ancienne mono me rabaissais et critiquais sans cesse pour me faire abandonner cette idée, je l'avais enfin et j'avais même plus, mon galop 5 et 6 en même temps.
Vous savez j'étais si contente de savoir que quelqu'un dans se monde qui ma déjà beaucoup fait souffrir, crois en moi et me pousse à aller de l'avant. Avez-vous déjà eu cette sensation qu'une personne veut vous faire réussir sans rien attendre en retour? Que cette même personne veut votre joie votre bonheur, vous voir sourire pour de vrai ? Car oui beaucoup de mes sourires à l'époque étaient faut afin de cacher mon mal-être et par la même occasion d'essayer de me convaincre moi même que la vie est belle, sans histoire et qu'il ne faut jamais abandonner. La vie est belle et sans histoire ? C'est faut la vie peut être belle, joyeuse, heureuse comme elle peut être dure, vous blesser, vous briser, vous détruire !! mais je suis d'accord sur une chose ne perdez jamais espoir et n'abandonnez jamais pourquoi? car vous allez rater de belles choses si vous abandonnez, j'ai essayer de partir, voulut tout laisser tomber, mais des personnes étaient la pour moi et mon aidées je ne pouvais pas les laisser alors j'ai repris les armes et me suis battu et au jour d'aujourd'hui ma vie me convient comme elle est. Serte j'ai encore des histoires, je verse des larmes parfois et je reçois des coups ou des mots qui me blessent mais ce ne sont que des étapes de ma vie qui m'apprenne beaucoup, j'ai un lourd passé et celui-ci continue de grandir mais tout çà ma beaucoup appris et si je suis comme çà aujourd'hui c'est grâce à tout çà. Et puis en dehors de cela la vie est joyeuse on passe de super moment alors ne lâchez rien et croyez en vous il y a toujours un espoir au fond de chaque trou noir !
 
                                                                                                                          
 
Et voila la dernière partie de mon histoire avec une fin de texte qui compte beaucoup pour moi puisque je conseil aux personnes de ne jamais perdre espoir merci d'avoir lu et suivi mon histoire maintenant place aux histoires schleich :p
 

Tags : J'en suis capable c'est vrai ? tu crois en moi ?

2ème partie du blog : Le domaine 15/05/2016


Bienvenue sur la deuxième partie de mon blog. Dans les articles qui vont suivre vous découvrirez le Domaine Ever Blue, de nombreux article seront postés, vous serez au courant de toutes les nouveautés du domaine et des histoires qui si déroulent.  Je tiens à préciser que les textes que vous trouverez sont de moi, c'est moi qui les est écris, ces textes sont généralement inspirés d'histoires vrai, que j'ai vue en réalités ou entendu, il arrive aussi qu'elles soient totalement inventées. Pas de plagiat, merci de votre compréhension.

Tags : 2ème partie du blog : Le domaine

Parce que tout a un commencement 22/11/2015


 
Un jour, une jeune fille décida de reprendre une écurie de dix hectares seulement, il y avait une petite écurie, une grange, et un pré. Cette écurie s'appelait à l'époque : "l'écurie du bonheur". C'est la que tout a commencé, Myriame tout juste âgée de 19 ans décida de ce lancer dans la gestion d'un centre équestre. Elle acheta "l'écurie du bonheur", trouvant que se centre équestre était trop petit, elle acheta également petit à petit les 70 hectares de champs entourant le club. Pendent des années, elle travailla d'arrache pied pour refaire ce centre équestre, et construire tout ce dont un centre équestre a besoin ! En effet avant les cavaliers de ce club montaient dans le pré ce qui n'est pas très top ...
Myriame ce demandais comment le club avait fait pour ne pas faire faillite, il n'y avait que 10 adhérents et 5 chevaux dans le centre.
Elle décida donc de fermer le club pendent 1 an et demi, le temps de réaliser le plus gros des travaux. Myriame changea également le nom des écuries afin de repartir de zéro, elle trouvais que le nom "écurie du bonheur" était trop simple, et comme elle trouve la langue anglaise très jolie elle décida de l'appeler "Domaine Ever Blue" pourquoi avoir choisit ce nom ?
Car beaucoup de centre équestre on des nom qui ce ressemble, Myriame voulait sortir de l'ordinaire et sa couleur préférée étant le bleu et que Domaine Ever Blue signifie "domaine toujours bleu" cela lui paraissait être le nom idéal enfin en anglais car en français sa ne rend pas très bien.
En plus du domaine elle décida de créer un refuge pour tout types d'animaux abandonnés ou maltraités afin de les soigner et de leur trouver une famille aimante ce refuge ce nomme : "Le refuge Heart Blue" qui signifie " le refuge des c½urs bleu".
Myriame rouvrit le Domaine en janvier 2016 même si les travaux sont toujours en cours, aujourd'hui le Domaine fait 80 hectares avec plein de bâtiments et installations à la disposition des cavaliers.
Il y a au total 300 chevaux sur le domaine; 200 chevaux et poneys de club et 100 chevaux de propriétaires en pension, et elle est passée de 10 adhérents à 350 en 2 ans, car même si le domaine était "fermé" pendent 1 an et demi, les cavaliers venaient quand même le visiter pour si inscrire. Aujourd'hui dans le refuge, il y a une cinquantaine d'animaux de tout types, dont 10 vont rejoindre leur nouvelle famille prochainement.
 
                                                                                                                             
Et voila la 1ère histoire du blog, elle explique comment le domaine a vu le jour !!! Pourquoi le nom écurie du bonheur ? car c'est comme sa que s'appelait mon centre équestre au tout début de mon blog qui a été créé en juillet 2013 sous le nom de Mon-écurie-schleich, qui s'en rappelle ? 
  

Tags : Parce que tout a un commencement

La bonne ambiance au domaine 16/06/2016


 
Vous savez que le domaine à ré-ouvert ses portes en janvier 2016. Mais ce que vous ne savez peut être pas c'est qu'il y a beaucoup d'enfants qui adore ce promener dans le club même si certains d'entre eux n'y montent pas. Depuis quelque temps nous avons un jeune garçon du nom de Théo. Théo rêve depuis qu'il est tout petit d'avoir un chien, mais ses parents vivant en appartement on toujours refuser pour le bien être animal, en effet il ne veulent pas rendre un chien malheureux en le laissant tout le temps enfermé. 
Du coup Théo passe tout les jours par le domaine en rentrant du collège, ses parents sont au courant que le petit garçon c'est attaché à l'un de nos chiens nommé Galax. Il vient le voir à chaque fois avec un bâton à la main car Galax est comment dire très joueur, cela m'arrange d'un côté car en temps que gérante et propriétaire du domaine je n'est jamais le temps de jouer avec lui. Maëlia la petite journaliste photographe du club c'est d'ailleurs amusée à prendre Théo en train de s'amuser avec Galak. Au début je me souviens que le jeune garçon ne faisait que passer, il ne s'arrêtais même pas pour dire bonjour ou quoi. Un jour j'ai décidée de lui parler et c'est alors que je me suis rendu compte de sa passion pour les chiens. Je lui est dit qu'il pouvait s'occuper de nos chiens si il voulait. 
Théo m'expliquait qu'il avait peur de parler avec les autres enfants du domaine par peur d'être rejeté car ce pauvre garçon était victime de harcèlement scolaire par le passé. Son histoire m'a beaucoup touché et ému car j'ai moi même vécu cela. Je lui est expliquée que dans mon domaine ce qui prime par dessus tout c'est la bonne ambiance, mon domaine c'est une grande famille et tout ceux qui y montent ou non ce connaissent et s'apprécient.
Le soir suivant notre discussion j'avais organisée un grand barbecue c'était une soirée de rire, de joie et de bonne humeur. Les parents de Théo était venu au centre équestre pour l'occasion, j'avais une bonne nouvelle à annoncer au jeune garçon. J'avais décidée de lui donner Galax. Je me souviens Théo était ému et pleurait, sont rêve c'était réalisé : avoir un chien à lui. Il avait regardé ses parents pour leur demandés si c'était un rêve ils répondirent :"non c'est vrai nous n'avons jamais voulut de chien par manque de place mais au domaine il a toute la place qu'il veut :)".




                                                                                                                                               
Voila une petite histoire sur le domaine un petit texte qui me passais par la tête des avis ?
 
 


 

Tags : La bonne ambiance au domaine

Noël arrive à grand pas ! 14/07/2016


 
Comme vous le savez, le domaine est toujours en travaux. Ceux-ci on d'ailleurs bien avancés. Mais pour l'instant les travaux sont "en pause", à cause du froid et du gel cela devient très difficile de continuer les constructions.
 
Aujourd'hui en ce quatre décembre 2016, c'est un jour spécial au domaine, noël arrive à grand pas !!! Avec toute mon équipe de cavaliers, parents et bénévoles nous avons commencés la décoration. J'ai trouvé sur internet en faisant quelques recherches un grand sapin de noël artificiel recouvert de fausse neige. Je l'est commandée et il est arrivé la semaine dernière au centre équestre.
J'ai écris sur le panneau principal, que toutes les personnes présentes aujourd'hui doivent me rejoindre à 14 heures dans le club house pour une grande nouvelle.
Une fois tous le monde arrivé, j'ai sortis des cartons de décoration et installé mon sapin.
Toutes les personnes présente ce jour la ont jouées le jeu et décorées le domaine.
Nous n'avons pas encore de neige, mais en vue du froid annoncé dans les prochaines semaines, sa ne serai tarder.
 
Tous les cavaliers, petits et grands attendent noël et les stages avec impatience !!!
 
 
                                                                                                                                              
 
Hey voici une petite histoire simple écrite vite fais pour vous présenter la déco de noël du domaine, j'ai mis 45 min à décorer le sapin et faire une jolie photo x) vos avis ? 

Tags : Noël arrive à grand pas !

Des chevaux bien installés ! 16/07/2016

Les travaux du domaine sont toujours en pause, mais l'écurie principale est terminée. Ce matin nous avons installés de tout nouveaux chevaux !! Nous achetons ou récupérons régulièrement de nouveaux chevaux. Pour le plaisir des petits comme des grands cavaliers ;) 
 
Le premier cheval installé est Even, magnifique étalon de 7 ans. 
 
Des chevaux bien installés !

 
Nous avons également terminés l'installation d'un grand pré ! Et aujourd'hui le soleil était de la partis, nous en avons profiter pour lâcher quelques chevaux et poneys au pré.
 
Notre magnifique étalon Cyrano des Cascades, se baladant fièrement au trot
 
Des chevaux bien installés !

 
 
Glimmer Of Hope, Patapon et Fleur du Galopin , avec Amande et Ollia ;)  
Des chevaux bien installés !
 
Demain 6 nouveaux chevaux devraient arriver je suis aussi impatiente que me cavaliers ;), ils devaient arriver en même temps que Even mais nous avons eu quelques soucies avec les papiers.
Du coup demain, sa sera mouvementer au écuries ;)

Tags : Des chevaux bien installés !

Il n'y a qu'une façon d'échouer, c'est d'abandonner avant d'avoir réussi 17/07/2016


 
Aujourd'hui je vous raconte une histoire bien spéciale, une histoire en laquelle personne ne croyais. Mon histoire, et celle de Evernight.
 
Je me présente, je m'appel Timéo, j'ai 31 ans. Je suis moniteur au domaine, depuis sa réouverture officiel en septembre. Myriamme la gérante, achète ou récupère régulièrement des chevaux, maltraités ou considérés comme "dangereux".
 
Un jour comme les autres j'arrive au domaine, pour nourrir les chevaux, c'est alors que je vis ce bel étalon isabelle. Dans un des boxes de la petite écurie, étrange, je ne l'est jamais vu avant. 
J'appel Myriamme pour avoir plus de renseignement sur ce beau spécimen. "Allô Myriamme, oui c'est Timéo, dit moi qui est ce bel étalon isabelle et pourquoi et t'il mis à l'écart des autres chevaux ?"; "Salut, il s'appel Evernight, ses anciens propriétaire me l'ont donnés car il est agressif, il a faillit tuer leur fils".
 
Sur ses mots, je suis resté bouche-bé, comment un si beau cheval pouvait-il avoir un sale caractère ? Devenir dangereux d'une seconde à l'autre ? 
Ma patronne m'avais dit de ne pas m'approcher de ce cheval, mais il m'attirai comme si une étreinte charnelle nous unissais, j'ai confiance en lui, il a confiance en moi.
Je décide de faire le premier pas, d'entrer dans son box, Evernight est étonnamment calme et affectueux, pour un cheval qualifié "d'agressif".
 
Ce premier contact avec lui m'avais marqué, alors depuis, je vais le voir tous les jours. 
Un lien nous unis, je ne peux pas l'expliquer. 
Un matin sentant Evernight prêt, je lui passe un licol et le sort du box. Je me hisse alors sur son dos, détache le licol et profite de cette liberté, j'ai emprunté le temps de quelques foulées de galop la liberté, et par la même occasion, je lui permettais de profiter de la sienne.
 
Myriamme prise de panique voyant que l'étalon n'est plus au box, m'appelle, voyant son numéro s'afficher sur mon écran de téléphone, je fais demi tour et fonce au galop en direction du domaine.
Très étonnée de me voir arriver sur l'étalon elle en eu le souffle coupé. Elle m'explique alors que personne ne pouvais approcher ce cheval, même elle n'y arrivait pas. 
Alors elle décida de me donner Evernight, en me disant cette citation : "On ne choisit pas un cheval, c'est lui qui nous choisit".

Tags : Il n'y a qu'une façon d'échouer - c'est d'abandonner avant d'avoir réussi