Domaine-Ever-Blue
Profile

    Je vais reprendre ce blog bientôt ;) car on domaine est presque fini ! (23/10/2017)

  • 7040 visits
  • 28 articles
  • 3200 hearts
  • 3704 comments

Bonjour et bienvenue sur mon blog 16/06/2013

Bonjour et bienvenue sur mon blog
Bonjour et bienvenue au Domaine Ever Blue
 
Le Domaine Ever Blue est un grand domaine de 80 hectares comprenant divers bâtiments et installations mais aussi 300 chevaux. 10 hectares du domaine sont consacrés à notre refuge nommé : Heart Blue. Ce refuge accueille tous les animaux maltraités ou abandonnés, nous les remettons en état afin de leur trouver une famille aimante. Bien sur ils ne trouvent pas tous une famille à cause de divers handicaps physique ou mentaux, ces animaux la coulent une paisible vie au refuge.
 
  
Mes partenaires: les meilleures (je n'en prend plus !) sauf des amies à moi qui non pas skyrock et qui on un centre équestre schleich.
                
                                                                                
Bonjour et bienvenue sur mon blog
ecurie-crins-noirs                                     winner-774 une gentille
Une schleicheuse très gentille.                 schleicheuse avec un                             (désoler sa veut pas mettre la photo)       blog juste magnifique.
 
Bonjour et bienvenue sur mon blog
                                                  
Bonjour et bienvenue sur mon blog
 centreequestredupin une fille                              denzelschleich une
super avec un beau blog bien                                schleicheuse exceptionnelle 
tenue de jolie installation et photo.                      qui me soutient, qui suis mon                                                                                 mon blog. Bref c'est elle la 
                                                                            meilleure ! <3
LE PLAGIAT EST STRICTEMENT INTERDIT, SI JE TROUVE UNE DE MES PHOTOS, UN DE MES TEXTES, SUR UN AUTRE BLOG, LE BLOG SERA SIGNALE !!!

Tags : Bienvenue sur mon blog! - et présentation du blog

Activités pratiqués 21/06/2013


 
Le domaine vous offre un grand choix d'activités, afin que vous puissiez vous faire plaisir à cheval ou à poney.
 
Nous vous proposons : 
- Du Cso, avec des sorties en concours tous les mois + départ au championnat de France en juillet si vous vous qualifiez.
- Du dressage, avec des sorties en concours suivant les demandes.
- Du cross, sur notre terrain terminé de construire il n'y à pas longtemps, terrain de 8 hectares.
- De l'éthologie, nous proposons cette activité car monter à cheval c'est bien mais le connaître et le comprendre c'est encore mieux ! 
- De l'équitation western pour ceux qui préfère la monte western.
- De l''équifun, afin de se faire plaisir sur de la maniabilité. 
- De l'attelage, uniquement avec des chevaux de trait.
- De l'élevage, si vous avez une jument à faire saillir dite le nous, nous avons beaucoup d'étalons.
- Du pony-games, cette discipline offre beaucoup de sensation.
- Des entraînement pour les chevaux de course.
 
Alors si une activité vous donne envie venez faire un essaie, qui sais après avoir essayé peut être que vous ne voudrais plus quitter le domaine. 
 
 

Tags : Activités pratiqués

Retrouvez moi sur 05/07/2013

Vous pouvez me retrouver sur  : 
Retrouvez moi sur

 
Ever-Beauty-Horse : Si vous ne connaissez pas mon blog de créations pour schleich allez voir !!!!

Quotation-horse-38 : Mon blog de photos et citations équestre.
 
Maevetkenya : Blog qui parle d'une ponette que j'aime beaucoup (ce blog n'est pas souvent mis à jour)
 
Retrouvez moi sur

 
Ever-Beauty-Horse : Et oui mon blog à une page facebook sur cette page vous verrez en avant première toutes les créations, les commandes et les nouveautés. Car tous cela sera d'abord posté sur facebook avant de l'être sur le blog.
 
 
Retrouvez moi sur


Ecurie de la citadelle : Sur cette chaîne je poste toutes les vidéos concernant mon centre équestre, les concours...
 
Ever Horse : Su cette chaîne je poste des vidéos sur l'évolution de mes créations, mes commandes ...
 
 
Retrouvez moi sur




cavaliersecuriesdelacitadelle@gmail.com : cette adresse mail sert à me contacter si vous avez des questions ou des conseils à me demander à propos de mon blog Quotation-horse-38.

everbeautyhorse@gmail.com : cette adresse mail sert à me contacter si vous voulez passer une commande et que vous n'avez ni skyrock, ni facebook.


Tags : Retrouvez moi sur

Les tarifs 27/06/2013


 

Dans cette article vous trouverez tout nos tarifs. Et oui pour que notre domaine continue fonctionner il faut de l'argent, il n'y a pas de mystère cet argent on la grâce à vous.
 
Nos tarifs : 
- 1 heure d'essaie = 15¤
- 3 heures d'essaie = 40¤
- 1 carte de 10 heures = 140¤
- 1 carte de 20 heures = 290¤
- Adhésion au club = 90 ¤ (adhésion obligatoire car elle paye la licence)
- Adhésion à l'année = 2000 ¤ (2 heures de cours par semaines compris dans se forfait)
- Sortie en compétition = 90 ¤ les 2 tours en extérieurs 
- Concours interne au club = 48¤ les 2 tours
- Départ aux championnats de France en juillet = 1500¤ mais si vous être membre de l'association des cavaliers d'Ever Blue vous ne payer que 400¤ le reste sera pris en charge par l'association.
- Stage pendent les vacances = 58¤ la journée, 35¤ la demi-journée, 110¤ deux jours de stages et 220¤ la semaine de stage avec passage de galop.
- Pension pré = 150¤/mois
- Pension box = 230¤/mois
- Pension box avec sortie au pré 4 fois par semaine = 250¤
- Pension pré + travail du cheval = 260¤/mois
- Pension box + travail du cheval = 310¤/mois


Tags : Les tarifs

Présentation de la blogueuse 09/07/2013

Présentation de la blogueuse
Présentation de la blogueuse



Mais qui se cache derrière ce blog ?


Je me présente je m'appelle Maëva, j'ai 17 ans je suis née le 11 novembre 1999. Je suis en classe de terminale CGEH (conduite et gestion d'une entreprise hippique). Je suis en internat la semaine. Je fais des compétitions de CSO mais aussi de dressage parfois. J'ai participé au championnats de France à Lamotte Beuvron en 2016.  J'ai commencer l'équitation en septembre 2009, cela fais 6 ans que je monte à cheval. Je possède mon galop 6 (je prépare le 7). J'ai monter pendent 4 ans au poney club de l'arria à chanas, mais celui ci a fermé la partie club, il c'est devenue un écurie propriétaire. Je montais par la suite aux Ecuries de la duys à sonnay, mais j'ai eu de gros problèmes là bas je suis resté à peine 1 an et demi. Je monte désormais aux Ecuries de la citadelle à salaise, c'est un club génial, il y a une super ambiance je monte la bas depuis le mois d'avril.Sur ces photo je monte Belem (la ponette bai) et Flamenco (le cheval gris). Sinon je possède des animaux: j'ai 2 chats, 12 poules, 1 canaris et des poissons. 

Tags : Présentation de la blogueuse

New-Letter 16/07/2014






Vous voulez être au courant de toute les nouveautés du domaine ? Alors inscrivez-vous à la new-letter domaine. Comment s'inscrire ? C'est très simple il vous suffit de kiffer l'article et de le commenter en disant : "je m'inscrit"
Une fois inscrit vous recevrez un commentaire récapitulant les nouveautés postées sur le blog. 
 
Les inscrits : 


winner-774
denzelschleich
xleharasdespommesbleuesx.
creation
schleich-sunday
leclosguillotschleichsim
ecurie-crins-noirs
dreamschleich
le-paradis-d-epona
domainedechayko
schleichkream
- schleich54280
pablokikifanettetmoi
chloschleich
horse4ever56

Tags : New-Letter

1ère partie du blog : Mon histoire 17/02/2016



(pour toute question oui c'est bien moi à cheval sur la photo elle ne vient pas d'internet donc pas de plagiat s'il vous plaît)


Bienvenue sur la première partie de mon blog. Dans les articles qui vont suivre je vous raconte une partie de mon passé qui ma beaucoup fais souffrir, ce que j'ai vécu date d'il y a plus d'un an mais je n'avais jamais réussi à en parler c'est pourquoi je tenais à vous y partager. Je tiens donc à préciser que les textes que vous trouverez ne sont en aucun cas inventés, j'ai réellement vécu ce que j'ai écris. Cette partie n'a aucun rapport avec les schleichs et mon domaine fictif mais la seconde partie que vous pourrez voir par la suite sera dédié à mon CE schleich. Pas de plagiat, merci de votre compréhension.

Tags : 1ère partie du blog : Mon histoire

Le jour où tout a basculé 27/06/2013

(photo d'une de mes chute lors d'un concours que je faisais avec mon ancien centre équestre) 



--> Personne n'est parfais, on a tous de lourdes valises de notre passé, mais ce qui compte c'est de toujours trouver le moyen d'avancer et de ne jamais abandonner. <--

Comme chaque histoire a un commencement, je vais vous raconter la mienne.
Je m'appelle Maëva, je montais dans un centre équestre juste génial chaque cours était top toujours des fous rires et de bons moments partagés.
Mais j'ai du changé de centre équestre car celui-ci a fermé. Pourquoi ?
Car le directeur n'avait plus le moral depuis le décès de sa femme.
Il a gardé son club, mais ne fait plus que de la pension.
J'ai cherché un nouveau centre équestre, j'en ai visité plusieurs avant de m'inscrire dans un club que je trouvais très jolie et où je pensais qu'il y avait une bonne ambiance, j'ai assez vite regrettée mon choix.  

J'avais tellement hâte que l'on soit samedi afin de faire mon premier cours dans ce nouveau club, j'étais excitée est aux anges de pouvoir continuer l'équitation.
Le samedi tant attendu était arrivé.
J'étais arrivée au écuries pour mon cours, mon cheval était monté l'heure d'avant je n'avais donc pas à le préparer.
Ma première heure s'était plutôt bien passée. J'étais contente de ce club je l'aimais bien et au début, les premiers mois tout se passait bien...
Par la suite, j'avais décidé d'y faire mes stages scolaires.

Puis tout avait changé, d'une simple cavalière de club j'étais devenue une stagiaire.
Une stagiaire doit aider certe, mais elle ne doit pas tout faire non plus.
Je faisais tout ce que l'on me demandait, mais je n'allais pas assez vite à leur goût alors je me faisais insulter, critiquer, cela me blessait, je m'en rappelle devant ma monitrice je retenais mes larmes, mes yeux se mettaient à briller, le ton de ma voix changeait. Chaque soir en rentrant de stage j'étais complètement fatiguée, je me souviens je m'écroulais dans mon lit et toutes les larmes que je retenais coulaient enfin.
J'attendais d'être seule dans mon lit pour pleurer car je détestais montrer mes sentiments, je me sentais tellement faible de pleurer pour "rien".
Ma mère me demandait ce qu'il se passait, elle me demandait pourquoi je ne mangeais plus ou pratiquement plus. Je lui répondais que j'en prenais plein la gueule que j'en avais marre, je voulais que tout ça s'arrête.
Est ce que tout cela était de ma faute ? Si je mettais fin à mes jours, trouverai-je la paix ?
Sur ces mots son visage s'était décomposé, m'entendre dire que je ne voulais plus vivre l'avait profondément blessée.
Elle m'avait répondu que dans la vie il y avait des hauts et des bas, que je devais me battre pour montrer qui j'étais vraiment et prouver ce que je valais. 
Sur ses conseils je pensais à autre chose et j'allais me coucher.

J'avais passé deux semaines en stages à me battre et à me faire critiquer. Sur les papiers que mon lycée m'avait donné, il demandait ce que le centre équestre pensait de la stagiaire, j'avais de bonne appréciations du style : "Maëva est très entreprenante, elle prend beaucoup d'initiative...".
Cela me faisait plaisir mais en même temps je savais qu'elles ne pensaient pas ce qu'elles écrivaient, ce qui me faisait mal, pourquoi me disaient-elles des choses gentilles sur un bout de papier alors que dans la réalité elles me mettaient plus bas que terre.
Mes stages étaient enfin finis, j'étais bien contente, je ne supportais plus tout ça j'avais qu'une seule envie que tout s'arrête sinon j'y aurais mis fin moi même. Cela ne m'empêchait pas d'avoir la boule au ventre pendant le trajet jusqu'aux écuries. J'avais des nausées, je stressais à chaque fois que l'on arrivait sur le parking. 

Le temps passait, chaque fois j'étais mal en arrivant au club, je ne mangeais pratiquement plus chez moi, j'avais donc très peu d'énergie et du mal à rester éveillée.
Un dimanche, nous allions en concours. Il n'y avait que trois cavalières dont moi ce jour là.
Une fois arrivée sur place ma mono m'avait dit de descendre un des deux chevaux qui étaient dans le van. Je commençais à le faire reculer mais celui-ci essayait de faire demi-tour, comprenant qu'il n'y arriverait pas il s'était cabré devant moi alors que je tenais la longe, il avait faillit m'écraser contre la paroi du van, j'avais très peur et après ce qui s'était passé je savais que j'allais me faire engueuler j'avais les larmes aux yeux. Ma monitrice m'avait dit que le cheval aurait mieux fait de m'écraser, elle me disait que je n'avait rien à faire dans le monde du cheval que je ferai mieux d'aller faire du vélo. Après ces mots je n'avais pas réussi à retenir mes larmes, par la suite elle m'avait dit qu'il n'y a que les lâches ou les gamins de merde qui pleurent pour ça. Mais comment pouvait-elle dire des choses comme ça?
Je n'étais pas la seule du club à en prendre plein la tête beaucoup de cavaliers subissaient la même chose mais ils changeaient tous de club. Je ne voulais plus faire mes tours, on me traitais comme si j'étais une merde alors à quoi bon continuer dans le cheval, comme elle le disait je devrais me mettre au vélo...
Ce concours fut la pire journée de ma vie, vous me direz j'aurais pu partir, changer de club, mais je ne l'avais pas fait et je le regrette encore aujourd'hui, une journée qui aurait dû être un jour de joie s'est transformée en cauchemar.

J'avais quand même monté après tout mes parents avaient payé ce concours. Je m'étais ressaisis, ma mono était quand même une "professionnelle" donc si elle me disait que j'étais une merde elle devait avoir raison. Je ne croyais plus en moi, j'avais totalement perdu confiance.
Ma s½ur était là, c'était la première fois qu'elle venait me voir en concours.

A la détente tout s'était bien passé, ma mono m'avait même fait des compliments, c'était bien la première fois qu'elle m'en faisait, alors j'étais perdue je n'avais pas l'habitude.
Sur le départ de mon tour, tout s'était effondré, mon monde était détruit...
Le poney que je montais était complètement stressé, il avait fait deux refus sur le premier obstacle et ma mono m'avait incendié, je ne savais plus quoi faire pourquoi? pourquoi s'acharnait-elle sur moi? La troisième fois le poney avait franchi l'obstacle, mais ma monitrice criait que j'étais nul et que je devais abandonner. Sur ces mots je commençais à trembler, puis je sentais des larmes couler sur mes joues, je luttais pour ne pas pleurer en public mais je n'y arrivais pas. Ma monitrice avait dit une phrase qui m'a marquée  : "Arrêtes l'équitation et mets toi au vélo, tu n'as ni le niveau, ni ta place dans le monde du cheval".
Ma s½ur n'avait pas toléré d'entendre ces mots, elle était allée lui parler.
Elle lui avait dit qu'elle trouvait ça innadmissible la façon dont elle insultait et critiquait des ados qui voulaient juste apprendre et se faire plaisir à cheval.
Puis elles ont toutes les deux monté le ton. La directrice du centre équestre était venu en entendant la dispute, elle avait attrapé ma s½ur par la capuche et l'avait jetée à terre.
Elle la maintenait au sol. Pendant ce temps j'étais sur un banc, je revoyais sans cesse ces scènes défiler dans ma tête de mon arrivée au club, jusqu'à ma s½ur qui se faisait plaquer au sol. Ma mère essayait de me consoler mais c'était peine perdue. Je faisais une crise d'angoisse, je tremblais et n'arrivais pas à me calmer.
Ma monitrice était arrivée, elle me criait dessus, elle disait : "Arrêtes de faire la comédie et de mentir". Elle m'avait attrapée par le poignet et traînée jusque devant ma s½ur.
Je ne tenais pas debout alors je me suis écroulée à ses pieds, j'ai cru qu'elle allait me frapper devant tout le monde. J'avais mal on ne m'avait jamais serré aussi fort. Ma s½ur pleurait, mon père était intervenu en disant : " stop c'est fini de toute façon ma fille ne mettra plus les pieds chez vous, je voulais partir mais la c'est définitif on s'en va". Imaginez-vous dans quel état j'étais et l'humiliation que j'ai subit lors d'un concours dans un autre club, je ne comprends pas comment on peut briser une personne, on dit que les mots ne blessent pas, mais des mots font parfois plus mal que les coups. Après cette journée je voulais arrêter l'équitation.
 
____________________________________________________________________
 
Voici la 1ère histoire du blog, merci de ne PAS PLAGIER, cette histoire n'est pas inventée je l'ai vécu alors merci de votre compréhension. Je n'est pas cité le nom des centres équestres et des personnes afin de ne pas avoir de soucis. Je sais que cette histoire est longue mais j'ai essayé de la faire le plus court possible et je vous raconterais la suite dans un autre article.

Tags : Le jour où tout a basculé

Tout arrêter ou continuer ? 16/02/2016

                             (Flamenco et moi lors de la fête du cheval à mon club)

--> Toute existence est faite de haut comme de bas, mais l'important en faite c'est que tu ne tombe pas élimine les défaites dit toi quelles ne comptent pas lève le point relève la tête la vie est un combat ! Keen'v <--

Je ne savais pas quoi faire, j'étais totalement perdu, j'avais cette question qui me revenais toujours en tête : "tout arrêter ou continuer ?", je ne trouvais pas de réponse.

J'étais allée dans lit mais je n'arrivais pas à dormir, POURQUOI les images de cette horrible journée me revenais sans cesse en tête ?
En revoyant ces scènes je n'arrivais pas à retenir mes larmes, elles coulaient sur mon visage, je ne les contrôlaient pas, je n'avais plus le courage, la force, ni l'envie de sourire pour faire croire que tout allais bien.
La nuit était longue, je n'avais pas réussi à dormir j'étais exténuée, on aurai dit que j'allais m'effondrer à tout moment.
Chaque seconde qui passait me paraissais durer une éternité. Mon monde se décomposais petit à petit, tout me paraissais vide et froid autour de moi.

Le lendemain du concours le lundi 30 mars 2015, je devais aller en cours, je n'avais aucune envie d'y aller.
Mais vu que je suis en internat louper une semaine de cours étais compliqué car après il fallait que je rattrape tout...
J'arrivais au lycée à 11 heures comme tous les lundis matins, mes amis étaient venu me voir et me demandaient comment j'allais. Je les regardais en souriant et je leur disais que tout allais bien. Certain d'entre eux on compris en me regardant dans les yeux que je mentais... Et ils me disaient : "arrête de mentir, tu peux sourire et faire croire que tout va bien mais t'on sourire ne cache pas la tristesse dans tes yeux".
Vous savez des amis comme çà il n'y en a pas beaucoup alors gardez-les au près de vous.
J'avais donc expliquée à ma meilleure amie ce qui c'était passé hier, elle m'avais regardée et dit: "si un jour je la croise cette co*****, je lui ferai la peau !".
Elle faisait tout pour essayer de me faire rire.

La semaine à l'internat c'était bien passé, même si je n'avais pas beaucoup travaillée car je n'avais pas le moral. J'avais enfin réussi à me sortir de la tête cette question à la quelle javais pensée tout le week-end.
Arrivé chez moi le vendredi soir cette fameuse question m'étais revenu, mon père m'avais demandé ou j'allais faire mes stages, en effet il ne me restais une semaine de cours et une semaine de vacance avant d'aller de-nouveau en stage.
Je lui avais répondu que je n'en savais rien et que de toute façon j'allais sûrement tout arrêter car comme ma mono l'avait si bien dit : "je n'ai pas ma place dans le monde du cheval".

Énervé par mes propos mon père m'avais dit qu'ont allaient chercher un centre équestre et que si je ne trouvais pas un club qui me plait il m'inscrirait dans le centre équestre le plus proche de chez nous.
On n'avaient visités 4 club différent, aucun ne me plaisais. Il ne nous restaient qu'un centre équestre à visiter, c'était le club le plus proche de chez nous.
Nous avions rencontrés le gérant, il nous avait fait visiter les écuries, je trouvais cette endroit très jolie avec de beau chevaux mais j'avais peur de m'inscrire dans un centre équestre et d'avoir de-nouveau des soucies...

Le gérant du centre équestre était présent sur le lieu du concours et il avait vu tout ce qui s'était passé. Il m'avait dit que dans sont centre équestre ce n'était pas une équipe mais une famille, que tout le monde avait sa place.

Sur ces mots mon père m'avait regardé et il m'avait demandé se que je voulais faire. Mais je ne savais pas quoi faire je trouvais que tout çà allait trop vite. 
J'avais répondu à mon père: "fait comme tu veux". Il m'avait donc inscrite en temps que cavalière mais aussi en temps que stagiaire.

J'était heureuse mais en même temps j'avais peur, car mes stages commençaient le mardi et que j'allais aller aux écuries direct en temps que stagiaire car pendent les vacances, il n'y avait cour que le matin et moi je ne pouvais pas y aller. 

Pendent toute ma semaine de vacance j'avais la boule au ventre, j'étais heureuse de pouvoir de-nouveau monter à cheval, mais j'avais tellement peur que la monitrice soit comme mon ancienne coach et si les histoires que j'avais eu étaient de ma faute et si c'était moi qui avait tout gâcher es-ce-que j'allais revivre la même chose que dans mon ancien club ? 
 
                                                                                                                                               
 
Voila la 2ème partie de mon histoire

Tags : Tout arrêter ou continuer ?

Un nouveau départ ? 14/02/2014

 

(photo de Flamenco et moi prise à Lamotte)

-->  L'ombre est derrière toi tout comme ton passée <--

Ça y'est c'était le jour J, j'étais tellement stressée, j'avais peur, peur de ne pas être à la hauteur.
Je prenais la voiture direction mon nouveau club, les écuries de la Citadelle.
Une fois arrivée, j'étais allée voir le gérant, il m'avait demandé qu'elle galop j'avais, je lui avais répondu : "j'ai mon galop 4". En effet je n'avais que mon galop 4 car mon ancienne monitrice me disait que je n'avais pas le niveau pour passer le galop 5, à ses yeux j'avais le niveau d'une débutante...
Le patron m'avait regardé et dit : "je ne suis pas la aujourd'hui tu va faire la journée de stage avec les galops 6 j'ai prévenu Charlotte de t'on arrivée".
 
J'étais contente mais en même temps perdu, je ne connaissais ni les chevaux, ni les cavaliers, ni l'organisation, ni la coach. J'avais peur de ne pas trouver ma place au sein de se club. Dans mon ancien centre équestre je ne m'étais pas vraiment intégrée et je n'avais pas beaucoup d'amis.
Je me demandais si j'allais réussir à m'intégrer et surtout comment était la monitrice, je ne voulais pas vivre 2 fois la même chose, je ne l'aurai pas supportée...
 
J'étais arrivée aux écuries à 8h30. Le stage commençait à 9h00, j'attendais patiemment que tout le monde arrive. Je voyais les premiers cavaliers arriver, puis la monitrice peut de temps après.
 
Charlotte était tout de suite venu me voir pour me demander si c'était bien moi Maëva et si j'avais mon gilet de cross car on allais en faire en fin de journée. Heureusement je l'avais pris, je montais toujours avec.
 
Elle était présente le jour du concours, Charlotte avait vu tout se qui c'était passé. Elle m'avait demandée de lui expliquer depuis combien de temps je me faisais traiter comme çà et m'avait dit qu'elle ne jugeais pas les gens par rapport à leur passé mais par rapport à leur façon de monter et que elle n'avait pas pour but de nous rabaisser mais de nous entraîner tout en nous faisant plaisir. 
 
Charlotte m'était les chevaux, elle avait dit Maëva sur Flamenco, je me souviens je l'avais regardée et je lui avais dit que je ne connais aucun des chevaux, je ne savais donc pas qui était Flamenco. C'est alors qu'elle avait dit aux filles : "les filles je compte sur vous pour aider Maëva, et bien l'accueillir". 
 
On étaient allés chercher les chevaux au pré, les filles avaient commencées à me parler, elles m'avaient demandées se qui c'était passé au concours car elles avaient entendu une partie de mon histoire... Je leur avais expliquée en détail ce qui c'était passé et elles m'avaient répondu qu'elles trouvaient çà anormal.
 
Après 30 minutes de pansage j'avais sellée Flamenco et rejoins la carrière. Je m'étais mise à cheval et nous avions travaillées  les cessions à la jambe, l'épaule en dedans, la tête au mur et d'autre figure de dressage.
Par la suite ma mono m'avais gardée en carrière pour me faire galoper pendent que les filles ce récitaient leur reprise de dressage comme elles passaient leur galop 6.
 
Une fois mes tours de galop à chaque main fini Charlotte était venu me voir pour me dire que j'avais une très bonne position à cheval et qu'elle était très fière de moi.
 
J'étais extrêmement touchée par ses paroles cela faisait si longtemps que l'on ne m'avais pas félicitée.
Une fois la séance fini j'avais désellée et brossée Flamenco avant de le ramener au pré.
 
Le temps que nous nous occupions de nos chevaux, après les avoirs ramenés c'était leur de manger.
J'étais allée manger avec les filles et Charlotte était à côté et me parlais de temps en temps.
A 14h00 nous avions eux les chevaux que l'ont montaient en saut l'après midi et ce que nous avions en cross par la suite. J'avais Tartiflette en saut une belle petite jument.
On s'étaient occupées de nos chevaux puis on avaient rejoins la carrière de saut. On avaient détendu au pas, trot et galop puis sur quelques obstacles isolés avant d'enchaîner un parcours de 11 obstacles.
La détente et les premiers sauts c'était super bien passé Charlotte me disait que c'était bien et que je devais continuer comme ça. Les filles avaient enchaînées le tours puis elles étaient parties à la rivière à cheval. Charlotte m'avait gardée en carrière, elle avait montée tous les obstacles de 2 trous et m'avait dit : " vas-y régale toi ma belle ". 
Je m'étais élancée au galop tout était top et sur un directionnel j'avais oubliée de mettre la jambe alors Tartiflette a piler et je suis tombée, rien de grave heureusement, la coach était tout de suite venu en courant me demander si j'allais bien, elle avait eu peur pour moi mais je m'étais vite relevée et remise en selle, je voulais finir mon tour quand même.
Ce que j'avais fait d'ailleurs. 
Nous avions ensuite échangées de chevaux, j'avais pris Rylet nous avions détendu aux trois allures sur les cross avant de sauter un ou deux obstacles avant d'enchaîner un tours.
C'étais à mon tour, je stressais cela faisait 2 ans que je n'avais pas fait de cross. Tout c'était bien passé sur mon tours Rylet m'avait tout donnée il était extra. J'étais fier de moi et de lui.
 
A la fin de la journée mes parents étaient venu me chercher, ils mon demandés comment c'était passé ma journée, je leur avais tout expliquée j'étais tellement heureuse. Ma mère avait dit : " c'est la 1ère fois depuis plus d'un an que je te vois sourire en me parlant de se que tu as fait à cheval".
Charlotte était très fière de moi elle racontait à mes parents que j'avais le niveau d'un galop 6 et que se qui l'avait surprise c'était qu'après ma chute j'étais tout de suite remonter pour continuer. Elle avait dit un phrase qui m'a marquée et touchée : " je ne comprend pas t'on ancien club, temps pis pour eux ils on perdu une championne. A peine avait-elle fini de prononcer ces mots que je m'étais mise à pleurer, mais de joie pour une fois, personne ne m'avais soutenue, écoutée, encouragée comme elle l'avais fait.
J'étais tellement heureuse et j'avais hâte de retourner en stage pour une fois.
 
                                                                                                                                                Voici la suite de mon histoire
 

Tags : Un nouveau départ ?